A Propos

A propos du blog et de moi

Du blog

J’ai crée ce blog pour vous permettre d’apprendre la “lengo nostro” de manière agréable, ludique et progressive.

Que va t’on y trouver? De que li anèn trouba ?

J’ai basé mon blog sur 3 axes principaux qui sont :

  • Apprendre
  • Pratiquer
  • Aller + loin

Dans le module “Apprendre”, vous trouverez du vocabulaire, de la grammaire et les conjugaisons.

Dans le module “Pratiquer” vous pourrez choisir de mettre en pratique seul, en duo ou en groupe. Vous aurez également la possibilité de travailler avec moi de la manière qui vous soit la + profitable. Il vous suffit pour cela de me contacter (mail : fredcomba@gmail.com) pour que nous en discutions ensemble

Enfin, dans le module “Aller + loin”, vous trouverez des articles sur la culture provençale (et occitane) et des réflexions qui vous permettront de voir différemment la Provence

Pour ce blog, j’utilise le provençal maritime puisque c’est celui que je parle. Cette langue n’étant pas standardisée comme le français, il se peut (et c’est même certain) qu’il y ait de légères différences entre le provençal que je vous apprends ici et celui utilisé chez vous. Cela ne doit pas vous freiner mais au contraire vous inciter à explorer toutes les manières de dire de votre lieu de vie. C’est ce qui fait également la richesse lexicale de cette langue. Je vous encourage aussi à noter dans les commentaires les différences que vous observerez sur le terrain, pour en faire profiter les autres lecteurs du blog et moi-même !

J’aurais pu utilisé les 2 graphies (classique et mistralienne) mais cela représente beaucoup de travail d’écrire le vocabulaire de 2 manières différentes pour chaque mot et je ne voulais pas vous “perdre” non plus en rajoutant un 2ème système graphique. J’ai donc opté pour la graphie mistralienne qui me semble + simple et accessible mais je ne m’interdis pas d’utiliser la graphie classique dans le futur! Pour ceux et celles qui me laissent des commentaires, vous pouvez écrire dans la graphie de votre choix bien sûr !

De moi

Je suis de Ramatuelle dans le Var et j’y vis. J’ai souvent entendu parler provençal dans ma famille. La “lengo nostro” y était utilisée :

  • pour les parties de quadrette avec mon grand-père dont chaque mène commençait toujours par la même question : “alors, quant n’as de rèi?”
  • par mes parents et grands-parents maternels quand ils ne voulaient pas que les personnes autour d’eux comprennent de quoi ils parlaient
  • par mon père et mon oncle dès qu’ils étaient ensemble ou quand ils croisaient des collègues dans la rue

Mon 1er contact avec le provençal en dehors de la famille remonte au CP avec notre institutrice qui nous apprenait les chansons traditionnelles : “La cambo mi fa mau”, “Jan de Nivello”, “Lou maridage de Parpaioun”, “Ei rescountra ma mio”, etc.

Mon 1er “choc” avec l’occitan, je l’ai eu en 1993, sur les bancs du collège du Moulin Blanc à Saint-Tropez avec la chanson de Massilia Sound SystemDisèm Fasèm” et tout leur album “Chourmo”. C’est là que j’ai commencé à m’intéresser aussi aux Fabulous Trobadors, Claude Sicre, Alain Daziron et Félix Castan et au concept de décentralisation culturelle.

Mes 1ers cours de provençal en tant qu'”escoulan” (écolier, apprenant), je les ai eus à Ramatuelle puis au Plan de la Tour avec André Teyssier à partir de 2002. C’est aussi mes 1ers pas sur “scène” avec des piécettes de théâtre comme “Retour de fiero” par exemple. J’ai encore les cahiers avec les dictées et les conjugaisons!

Je commence à donner mes 1ers cours à domicile en 2008, à un couple d’amis puis ensuite à un groupe de 7 à 8 personnes. Puis je commence à enseigner aussi dans quelques écoles primaires du Golfe de Saint-Tropez. J’ai aussi accompagné un élève en option provençal au bac 2019 qui a reçu un 20/20 à son oral. Aujourd’hui, je donne des cours :

  • pour adultes sur 3 communes autour de chez moi
  • pour les 6èmes du collège Victor Hugo de Gassin
  • pour parents-enfants sur la commune de la Môle

Pendant 2 ans, j’ai également eu une web radio en occitan avec plein de groupes de toutes les régions occitanes et de tous les styles, elle s’appelait “Lo rigau“, ce qui veut dire le rouge-gorge. Je l’ai arrêté par manque de temps.

De tout ce parcours, j’en ai tiré une grande capacité d’adaptation puisque je fais face à des publics différents, qui ont des âges, des envies, des besoins et des capacités d’attention et de mémorisation différents. J’arrive du coup à “diagnostiquer” rapidement le problème auquel est confronté l’apprenant pour lui trouver une solution. J’aime écouter et voir les gens parler dans cette langue et j’essaie de la transmettre à un maximum de personnes, c’est pour cela que je fais ce blog.

Si vous avez lu jusqu’ici, eh bien bravo à vous, cela veut dire que ma présentation est intéressante!! 😉 Laissez-moi un commentaire et commencez l’aventure avec les mots de base

Laisser un commentaire