Ma 5ème Playlist provençale et occitane

Homme Ecoutant de la Musique sur Fond Bleu

Adessias en tóutei!! Je vous propose aujourd’hui une playlist avec 2 morceaux engagés, qui parlent de résistance et de combat puis 2 chansons + anciennes avec 2 « figures » très connues de la chanson occitane Patric et Mauris. Bon an, mal an, la création musicale en « lengo nostro » a toujours su se renouveler tout en puisant dans son fonds traditionnel et même dans les Troubadours.
Sur ce, trèves de paroles, je vous souhaite une excellente écoute 😉

1 – Polifonic System – A de matin

Mêlant les influences qui ont jalonné leur parcours, les quatre musiciens de Polifonic System réinventent le balèti traditionnel. Ils puisent dans la culture occitane ses chants et rythmes, mais redessiné par un quatuor de personnalités bigarrées aux parcours artistiques divers. Les voix et instruments de Polifonic System s’agrègent dans un espace sonore haut en couleur, hétéroclite et peu conventionnel !
Pour ceux et celles qui ne sont pas au courant, en octobre 2018, les habitants du quartier de la Plaine se sont battus contre la mairie qui envisageait de « gentrifier » cet espace vivant et populaire de la ville. Ce que je note dans cette chanson, mais ce n’est que mon ressenti, c’est que le rythme des chansons traditionnelles et la langue provençale amènent une force supplémentaire à ce chant revendicatif et engagé.

2 – Mauresca – Segle torbat

Depuis 1999, l’énergie du groupe Mauresca Fracàs Dub s’est diffusée dans + de 700 concerts, de salles en festivals et lieux militants. « Alternant français et occitan, le groupe nous fait entrer dans la danse quel que soit le style. Hiphop, musiques traditionnelles, ragga, rock et reggae s’amusent ainsi à se croiser au service de paroles lucides et humanistes. Mélangeant les esprits festifs et révoltés de façon fédératrice et pacifique, Mauresca réveille autant les jambes que les consiences ! » FRANCOFANS

Au XIIIe siècle, Bernard Sicard, troubadour de Marvejols (48) chantait les misères de son siècle, la convoitise de l’Eglise et le mépris affiché des puissants. Mauresca reprend ce texte intemporel et s’en inspire pour une adaptation actuelle.

3 – Patric – En sovenir de Tu

Patric s’est forgé, au fil du temps, un public fidèle, sans cesse renouvelé, mêlant les générations, accompagné de musiciens de talent et de tous horizons. Il est un des plus célèbres interprètes en langue d’Oc, variant les styles et les ambiances, avec un répertoire mêlant les chants populaires occitans, les adaptations de succès étrangers et ses propres compositions. A ses tout premiers débuts, il se produit avec Brassens, Barbara, Mouloudji, Nougaro, Duteil, Maxime le Forestier, Lluis Llach, Benito Lertxundi… et le chanteur américain Tom Paxton le reconnait comme digne héritier des protest-singers…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Poème "Desiderata" - "Desirs"
OccitanFrançais
Vòli partir un jorn de mai al cap de la terra
Sens tu sens bagatge sens res que de musicas baujas
En sovenir de tu

Vòli fenir de te somiar coma d’una reina
Lo rei sens reiaume aquò’s ièu plori ma corona
En sovenir de tu

REFRAN

En sovenir de cada instant o de cada sòmi
E de la doçor de ta man que me disià t’aimi


Vòli dormir un mes un an benlèu una vida
Solet sus una peira al caud de tantas insomnias
En sovenir de tu

Vòli sortir de mon ostal cercar la ribeira
Lo pòrt lo ribatge lo gost de tantas oblidanças
En sovenir de tu

Vòli sentir dins cada man lo perfum de l’aura
Tant fòrt tant sauvatge tant doç e perdre la memòria
En sovenir de tu
Je veux partir au mois de mai au bout de la terre
Sans toi sans bagages sans rien que de folles musiques
En souvenir de toi

Je veux cesser de te rêver comme une reine
Moi qui suis un roi sans royaume je pleure ma couronne
En souvenir de toi

REFRAIN
En souvenir de chaque instant ou de chaque rêve
Et de la douceur de ta main qui me disait je t’aime

Je veux dormir un mois un an peut être toute une vie
Tout seul sur une pierre au chaud de tant d’insomnies
En souvenir de toi

Je veux sortir de ma maison chercher la berge
Le port le rivage le goût de tant d’oublis
En souvenir de toi

Je veux sentir dans chaque main le parfum du vent
Si fort si sauvage si doux et perdre la mémoire
En souvenir de toi

4 – Mauris – Lo tren dei pinhas

« Fils d’immigrés italiens, Mauris Sgaravizzi grandit à la Madeleine, quartier populaire de Nice.
« Mes parents, mes oncles et tantes parlaient niçois entre eux. Pourtant de la cour d’école au catéchisme c’était interdit. Résultat, ils ne nous ont pas transmis la langue : le niçois était mal vu. C’était la langue de la rue, pas celle de la réussite. Je me souviens de mon père disant à ma mère « li cau parlar frances ! » (Il faut lui parler français !). »
À 14 ans, il découvre la guitare et commence la musique.
À son retour de la guerre d’Algérie, au Festival off d’Avignon, il découvre Claude Marti. En 1971, il met en musique les textes occitans d’un poète niçois, J-Luc Sauvaigo, né en 1950. Il participe, avec Alan Pelhon, à la création du Centre Cultural Occitan País Nissart (Centre Culturel Occitan Pays Niçois), qui ouvre ses portes le 1er juillet 1971. Pelhon et Sauvaigo écrivent les textes, Mauris les chante.
Dix ans de concerts plus tard, c’est le premier album Viure Drech avec François Vola à la guitare et arrangements . Deux albums suivent jusqu’à la fin des années 80. C’est un certain Richard Cairaschi qui réalise le graphisme des premières pochettes de ses disques.
Il est décédé le 21 juillet 2011. Ses obsèques ont eu lieu le 27 juillet dans le village de Coaraze dans l’arrière pays niçois.
Quelque temps après sa disparition, en novembre 2012, la Compagnie Gorgomar produit un CD de 20 chansons destinées aux enfants et écrites par Mauris. L’album se nomme Issa Nissa Siam pas de Panissa. Dans la réalisation de ce CD, on retrouve les noms de Jean-Luc Sauvaigo, Richard Cairaschi et Aurélie Peglion (fille d’Alan Pelhon). » Wikipedia

NissartFrançais
Sòna lo tint de la gara
Lo soleu va si corcar
Lo tren monterà totara
‘Stau aquí mas eu s’en va


Siáu aquí a la barriera
Cada jorn a l’asperar
La ‘michelina’ darriera
Per ieu non s’arresterà


REFRAN

Coma lo vielh camin de ferre
Vau caminar plan planin
Se non m’en vau esto sera
Partirai deman matin…


En lo vagon una filha
Mi fa : « viva ! » de la man
Mas lo vent la si pilha
Ieu mi plori lo malan


Lo mieu còr es en compòsta
La pichona a soguinhat
Quora ven la babaròta
Degun mi ven consolar


Coma lo Tren de Provença
D’aqueu monde ne’n siáu pas
Mas es ver la remembrança
A jamai ren bolegat


Lu ralhs tòrts en l’erbeta
Mi fan signe de venir
De laissar la cabaneta
Lo mieu còr es ja partit


Vòli veire aqueli còlas
Tra li pinhas m’en puar
E portar la sieu jijòla
Facha ‘mé de mimòsa


Sòna lo tint de la gara
Lo soleu va si corcar
Lo tren monterà totara
‘Stau aquí mas eu s’en va
Le tintement de la gare retentit
Le soleil va se coucher
Le train montera tout à l’heure
Je reste mais lui s’en va

Je suis là, à la barrière
Chaque jour à l’attendre
La dernière micheline
Pour moi ne s’arrêtera pas

REFRAIN
Comme le vieux chemin de fer
Je vais cheminer tout doucement
Si je ne pars pas ce soir
Je partirai demain matin

Dans le wagon une fille
Me salue de la main
Mais le vent l’emporte
Moi je pleure ma mélancolie

Mon cœur est en compote
La petite a souri
Lorsque vient le cafard
Aucune ne vient me consoler

Comme le Train de Provence
Je ne suis pas de ce monde
Mais il est vrai que le souvenir
N’a jamais rien fait bouger

Les rails tordus dans l’herbe
Me font signe de venir
De laisser la cabane
Mon coeur est déjà parti

Je veux voir ces collines
Grimper à travers les pins
Et porter sa cocarde
Faite de mimosa

Le tintement de la gare retentit
Le soleil va se coucher
Le train montera tout à l’heure
Je reste mais lui s’en va

Merci d’avoir écouté cette playlist. J’espère qu’elle vous a plu. N’hésitez pas à soutenir ces artistes
– en les faisant découvrir à vos proches
– en achetant leurs albums
– et/ou en allant les voir en concert!!

à bèn lèu et apprenez le provençal ! 🙂

Feuilles de Toutes les Couleurs Previous post Les couleurs en provençal (2ème partie)
Femme Qui Se Reveille Next post Les différents moments de la journée en provençal

  1. Bonsoir, la langue provençal est une langue hyper intéressante, j’ai aimé les chansons , la traduction en français ça nous aide un max😊

  2. Super de découvrir la langue à travers la musique, c est une très bonne idée d avoir traduit les paroles !

  3. Super de découvrir la langue à travers la musique ! C est une bonne idée d avoir traduit les paroles :).

    1. Merci ! les traductions permettent de mieux « rentrer » dans la musique, il me semble !

  4. j’ai adoré la n°3 . un grand merci pour ce travail en musique .et merci pour le partage . c’est un régal de découvrir la langue avec vous.et d’essayer de l’apprendre et de mieux la comprendre.

    1. Derrière mon écran, ce n’est pas évident pour moi de savoir si ce que je partage vous intéresse ou pas. Merci pour votre commentaire!
      à bèn lèu !

Laisser un commentaire

Menu