La Coupo « Santo »

Coupo Santo
3 0
Read Time:5 Minute, 56 Second

Adessias en tĂłutei ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un objet particulier mais Ă©galement de la chanson qui a Ă©tĂ© Ă©crite en son honneur. Je veux parler bien sĂ»r de la fameuse « Coupo Santo », chĂšre aux coeurs des Provençaux en gĂ©nĂ©ral et des FĂ©libres en particulier. Et je dois tout de suite Ă©claircir un point important : mĂȘme s’il est d’usage de l’appeler « coupo santo », en rĂ©fĂ©rence au 1ers mots du refrain, son vrai nom est la « Coupo » tout simplement. Ceci Ă©tant dit, nous pouvons dĂ©sormais partir Ă  sa dĂ©couverte ! 🙂

L’histoire

En 1867, le 30 juillet plus prĂ©cisĂ©ment, lors d’un banquet Ă  Avignon, les fĂ©libres catalans offrent cette coupe en argent Ă  leurs homologues provençaux pour les remercier de l’accueil qu’ils ont rĂ©servĂ© au poĂšte catalan Victor Balaguer, exilĂ© politique dans notre rĂ©gion, en raison de son opposition au gouvernement d’Isabelle II d’Espagne.
La coupe est depuis ce jour la propriété du Félibrige et son « capoulié » en est le dépositaire. Une fois par an, elle est présentée lors du banquet de la « Santo-Estello » (c-à-d le congrÚs annuel du Félibrige).

Descriptif

Oeuvre du sculpteur Louis Guillaume Fulconis et de l’argentier Jarry, FrĂ©dĂ©ric Mistral la dĂ©crit comme suit :
« Es uno conco de formo antico, supourtado pĂšr un paumiĂ©. I’a contro lou paumiĂ©, drecho e se regardant, dos gĂšnti figurino que represĂšnton coume sorre la Catalougno e la ProuvĂšnço. »

– « C’est une coupe de forme antique, posĂ©e sur un palmier. De chaque cĂŽtĂ© de ce palmier, se trouvent debout et se regardant deux jolies figurines qui reprĂ©sentent, telles des sƓurs, la Catalogne et la Provence »

On peut y lire plusieurs inscriptions :
« Record ofert per patricis catalans als felibres provenzals per la hospitalitat donada al poeta catala Víctor Balaguer, 1867.«  Ce qui veut dire en français : « Souvenir offert par des patriciens catalans aux félibres provençaux, pour leur hospitalité donnée au poÚte catalan Victor Balaguer, 1867 ».
« Morta diuhen qu’es, Mes jo la crech viva.«  (Balaguer) « On dit qu’elle est morte, mais moi je la crois vive »
« Ah ! se me sabien entĂšndre ! Ah ! se me voulien segui !«  (Mistral) « Ah ! si l’on savait m’entendre ! Ah ! si l’on voulait me suivre ! »

La coupe a les mesures suivantes :

  • Hauteur totale : 16,5 cm
  • DiamĂštre de la vasque 13,9 cm
  • DiamĂštre du socle 10,2 cm
  • Hauteur des deux personnages 7,9 cm
  • Largeur des deux personnages de face 4,6 cm
  • Largeur des deux personnages de profil 2,1 cm
  • Hauteur du palmier 9,5 cm
  • Hauteur du petit socle piĂ©destal 1,4 cm
  • Poids de la coupe 571 g
  • Contenance 28 cl
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Ma 5Ăšme Playlist provençale et occitane

La Chanson

Pour commĂ©morer cet Ă©vĂšnement, FrĂ©dĂ©ric Mistral Ă©crivit « la cansoun de la Coupo », sur un air d’un NoĂ«l du frĂšre SĂ©rapion. Traditionnellement, la chanson est chantĂ©e dans son intĂ©gralitĂ© au Banquet de La Coupe, lors de chaque « Santo-Estello » et l’on n’applaudit pas Ă  la fin.

En commentaire de cet article, le CapouliĂ© Jacques MOUTTET a pris la peine de rĂ©pondre pour nous dire les pratiques et usages liĂ©es Ă  l’interprĂ©tation de cette chanson. Voici ce qu’il nous dit :

« À compter du 30 juillet 2017, jour du cent-cinquantiĂšme anniversaire de la remise de la Coupo et de la premiĂšre interprĂ©tation de la Cansoun de la Coupo, au regard des faits originels, de l’évolution et des pratiques actuellement constatĂ©es :

– le FĂ©librige prĂ©conise de se lever dĂšs le premier couplet de la Cansoun de la Coupo et suggĂšre de ne pas blĂąmer les personnes qui, dans l’enthousiasme, seraient tentĂ©es d’applaudir.

– Le FĂ©librige invite les hommes Ă  se dĂ©couvrir la tĂȘte dĂšs les premiĂšres notes.

– Le FĂ©librige prĂ©cise que le dernier couplet chantĂ© (le septiĂšme) s’interprĂšte toujours un peu plus lentement et solennellement.

– Le FĂ©librige recommande toutefois de nuancer entre actes festifs et enthousiastes et actes commĂ©moratifs et solennels. Le silence devra ĂȘtre respectĂ© en des lieux et circonstances particuliers.

Recommandations :

– Lorsque la Cansoun de la Coupo est interprĂ©tĂ©e partiellement pour ponctuer un Ă©vĂ©nement ou une cĂ©rĂ©monie, le FĂ©librige prĂ©conise que soient chantĂ©s les couplets un, deux, quatre et sept.

– Lorsque la Cansoun de la Coupo est interprĂ©tĂ©e au cours d’un rĂ©cital ou d’un concert, elle est considĂ©rĂ©e comme partie intĂ©grante du spectacle. Libre aux auditeurs de rĂ©agir comme ils l’entendent.

– Le titre donnĂ© au chant par FrĂ©dĂ©ric Mistral Ă©tant « La Coupo » ou Cansoun de la Coupo, il est conseillĂ©, recommandĂ© d’employer cette dĂ©nomination et d’éviter l’appellation de « coupo santo ».

– Cet exposĂ© relatif Ă  la dĂ©cision du Consistoire du FĂ©librige du 26 novembre 2016 Ă  LavercantiĂšre (Lot), fut approuvĂ©e par le Conseil GĂ©nĂ©ral du FĂ©librige du 5 juin 2017 rĂ©uni lors du congrĂšs du FĂ©librige dit La Santo-Estello Ă  BagnĂšres-de-Bigorre (Hautes-PyrĂ©nĂ©es).

Le Capoulié du Félibrige

Jacques MOUTTET

14Ăšme successeur de FrĂ©dĂ©ric Mistral Ă  la tĂȘte du FĂ©librige »

Vous voilà donc au courant des us et pratiques à respecter pendant que vous chanterez ou écouterez « La Coupo » !
Je vous mets ici les paroles en provençal et français et enfin une vidĂ©o au stade Mayol, car sachez qu’avant chaque match du RCT, le public chante « la Coupo ». Ici, les chanteurs ont choisi de chanter les 2 1ers et les 2 derniers couplets! (Tiens, et si les supporters de l’OM faisaient pareil avant chaque match!)

ProvençalFrançais
Prouvençau, veici la Coupo
Que nous vĂšn di Catalan
A-de-rĂšng beguen en troupo
Lou vin pur de noste plan

refrin :
Coupo Santo
E versanto
Vuejo Ă  plen bord,
Vuejo abord
Lis estrambord
E l’enavans di fort !

D’un viĂši pople fiĂšr e libre
Sian bessai la finicioun ;
E, se toumbon li felibre,
Toumbara nosto nacioun

refrin

D’uno raço que regreio
Sian bessai li proumiĂ© grĂ©u ;
Sian bessai de la patrĂŹo
Li cepoun emai li priéu.

refrin

Vuejo-nous lis esperanço
E li raive dĂłu jouvĂšnt,
Dóu passat la remembranço,
E la fe dins l’an que vĂšn,

refrin

Vuejo-nous la couneissÚnço
DĂłu Verai emai dĂłu BĂšu,
E lis àuti jouïssÚnço
Que se trufon dĂłu toumbĂšu

refrin

Vuejo-nous la PouësÏo
PÚr canta tout ço que viéu,
Car es elo l’ambrousĂŹo,
Que tremudo l’ome en DiĂ©u

refrin

PĂšr la glĂČri dĂłu terraire
Vautre enfin que sias counsĂšnt.
Catalan, de liuen, o fraire,
Coumunien tĂłutis ensĂšn !

refrin
Provençaux, voici la coupe
Qui nous vient des Catalans.
Tour Ă  tour buvons ensemble
Le vin pur de notre cru.

refrain :
Coupe sainte
Et débordante
Verse Ă  pleins bords,
Verse Ă  flots
Les enthousiasmes
Et l’Ă©nergie des forts !

D’un ancien peuple fier et libre
Nous sommes peut-ĂȘtre la fin ;
Et, si tombent les félibres,
Tombera notre nation.

refrain

D’une race qui regerme
Peut-ĂȘtre sommes-nous les premiers jets ;
De la patrie, peut-ĂȘtre, nous sommes
Les piliers et les chefs.

refrain

Verse nous les espérances
Et les rĂȘves de la jeunesse,
Le souvenir du passé
Et la foi dans l’an qui vient.

refrain

Verse-nous la connaissance
Du Vrai comme du Beau,
Et les hautes jouissances
Qui se rient de la tombe.

refrain

Verse-nous la Poésie
Pour chanter tout ce qui vit,
Car c’est elle l’ambroisie
Qui transforme l’homme en Dieu.

refrain

Pour la gloire du pays
Vous enfin qui ĂȘtes consentants nos alliĂ©s,
Catalans, de loin, oh frĂšres,
Tous ensemble communions !

refrain

J’espĂšre que cet article vous a plu! N’hĂ©sitez pas Ă  le commenter pour dire ce que vous en pensez!

A bùn lùu et apprenez le provençal ! 🙂

Happy
Happy
95 %
Sad
Sad
%
Excited
Excited
%
Sleepy
Sleepy
%
Angry
Angry
%
Surprise
Surprise
5 %
Femme Devant Son Ordinateur Previous post Le vocabulaire informatique en provençal

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

7 thoughts on “La Coupo « Santo »

  1. Salut, un article trĂšs intĂ©ressant 😁, en tout cas merci de nous prĂ©senter cette coupe et ce qu’elle reprĂ©sente 🙂.
    Merci pour ce partage, belle semaine Ă  toi.

  2. Je te remercie pour ces explications de la « coupo santo  » que je ne connaissais pas alors que je connaissais la chanson. Un plaisir de dĂ©couverte et des frissons Ă  l’Ă©coute de la chanson Ă  chaque fois, merci 🙂

  3. Gramaci FrĂ©dĂ©ric, pour toutes ces explications sur ce magnifique chant. C’est un plaisir de vous suivre et de rĂ©apprendre la langue provençale, j’ai l’impression de me retrouver avec mes grands-parents.
    Au revĂšire e Ă  ben lĂšu

  4. Merci Frederic pour ton article.
    Tellement d’émotion Ă  l’écoute de La Coupo.
    Et merci pour la vidéo!

  5. Excellent article. Plein d’humanitĂ© et foi dans l’amitiĂ© et dans la capacitĂ© des hommes Ă  se comprendre. Et quelle rencontre bĂ©nie de tant d’artistes ! Merci.

    1. À compter du 30 juillet 2017, jour du cent-cinquantiĂšme anniversaire de la remise de la Coupo et de la premiĂšre interprĂ©tation de la Cansoun de la Coupo, au regard des faits originels, de l’évolution et des pratiques actuellement constatĂ©es :

      – le FĂ©librige prĂ©conise de se lever dĂšs le premier couplet de la Cansoun de la Coupo et suggĂšre de ne pas blĂąmer les personnes qui, dans l’enthousiasme, seraient tentĂ©es d’applaudir.

      – Le FĂ©librige invite les hommes Ă  se dĂ©couvrir la tĂȘte dĂšs les premiĂšres notes.

      – Le FĂ©librige prĂ©cise que le dernier couplet chantĂ© (le septiĂšme) s’interprĂšte toujours un peu plus lentement et solennellement.

      – Le FĂ©librige recommande toutefois de nuancer entre actes festifs et enthousiastes et actes commĂ©moratifs et solennels. Le silence devra ĂȘtre respectĂ© en des lieux et circonstances particuliers.

      Recommandations :

      – Lorsque la Cansoun de la Coupo est interprĂ©tĂ©e partiellement pour ponctuer un Ă©vĂ©nement ou une cĂ©rĂ©monie, le FĂ©librige prĂ©conise que soient chantĂ©s les couplets un, deux, quatre et sept.

      – Lorsque la Cansoun de la Coupo est interprĂ©tĂ©e au cours d’un rĂ©cital ou d’un concert, elle est considĂ©rĂ©e comme partie intĂ©grante du spectacle. Libre aux auditeurs de rĂ©agir comme ils l’entendent.

      – Le titre donnĂ© au chant par FrĂ©dĂ©ric Mistral Ă©tant « La Coupo » ou Cansoun de la Coupo, il est conseillĂ©, recommandĂ© d’employer cette dĂ©nomination et d’éviter l’appellation de « coupo santo ».

      – Cet exposĂ© relatif Ă  la dĂ©cision du Consistoire du FĂ©librige du 26 novembre 2016 Ă  LavercantiĂšre (Lot), fut approuvĂ©e par le Conseil GĂ©nĂ©ral du FĂ©librige du 5 juin 2017 rĂ©uni lors du congrĂšs du FĂ©librige dit La Santo-Estello Ă  BagnĂšres-de-Bigorre (Hautes-PyrĂ©nĂ©es).

      Le Capoulié du Félibrige

      Jacques MOUTTET

      14Ăšme successeur de FrĂ©dĂ©ric Mistral Ă  la tĂȘte du FĂ©librige

  6. Gramaci forço d’aguĂ© castiga quĂ uquis entrĂšvo. Vous mande mi sentimen courau en Santo-Estello.

Laisser un commentaire

Menu