Citations

Montgolfiere sur champ de lavande

Adiéu moun bèu !!
Salut à toi qui viens d’arriver sur cette page.
Ici, tu prends de la hauteur, tu admires ces citations, ces réflexions
qui évoquent les langues.
Tu te laisses toucher par la grâce des mots,
par leur légèreté ou leur sérieux
puis tu continues ta route,
pensif ou souriant,
mais changé, sûrement !
Tu pourras revenir ici à chaque fois que tu en éprouveras le besoin….

Plus tu connais de langues,
plus tu es de personnes

Proverbe ukrainien

“Tous les travaux de recherche sérieux menés pendant de nombreuses années montrent que l’enseignement bilingue utilisant essentiellement la langue minoritaire comme vecteur produit des résultats supérieurs à toutes les autres méthodes d’enseignement, s’agissant de l’alphabétisation et de l’acquisition de connaissances en général, et favorise “l’épanouissement de l’enfant et le développement de ses dons et de ses aptitudes mentales et physiques, dans toute la mesure de leurs potentialités”.

Rapport du Conseil Économique et social de l’ONU sur les langues minoriaires, mars 2005 (tiré du blog http://multilingues-precoces.over-blog.com/)

Apprendre une autre langue, ce n’est pas seulement apprendre différents mots pour désigner la même chose; c’est aussi apprendre une autre manière de penser les choses

Flora Lewis

Le président Evo Morales a modifié la Constitution, reconnu les nations indigènes et officialisé leurs langues jusqu’ici interdites dans les écoles et l’administration. Il défend un état « plurinational » et « plurilingue ». Dans la Bolivie d’aujourd’hui, dès l’école primaire, chaque élève apprend trois langues : l’espagnol, sa langue maternelle – comme l’aymara ou le quechua – et une autre pour s’ouvrir au monde. On voit bien que cette pluralité de langues facilite les échanges « interculturels » entre les différentes communautés, entre les gens des villes et des campagnes, avec les étrangers. Je préfère cette idée d’une société « interculturelle » plutôt que « multiculturelle ». Elle suppose que nous apprenons les uns des autres, comme cela se fait couramment dans les affaires, le commerce, les arts, en littérature, que nous pouvons nous entendre, nous accepter, débattre, discuter des zones de tension, ou encore nous « accommoder raisonnablement » de nos différences, comme le proposent les Canadiens.

Jean-Marie Gustave Le Clézio Prix Nobel de littérature. (tiré du blog http://multilingues-precoces.over-blog.com/)

Les français croient qu’ils parlent bien le français parce qu’ils ne parlent aucune langue étrangère

Tristan Bernard (tiré du blog http://multilingues-precoces.over-blog.com/)

Si l’enfant vit des situations dans la langue régionale, des situations en français, s’il apprend à l’intérieur de ces situations et , si de temps en temps, on lui permet de faire des comparaisons de manière à bien expliciter les différences qu’il y de l’une à l’autre, ce ne peut être que positif et on s’aperçoit que, loin d’entraîner une gêne, chacune des deux langues et chacun des deux savoirs enrichit l’autre. L’avenir, c’est le plurilinguisme et dans ce plurilinguisme, les langues régionales ont un rôle capital à jouer; L’avantage qu’elles ont sur les autres, c’est qu’elles permettent un enracinement socio-affectif et socio-culturel indispensable.

Évelyne Charmieux, professeure à l’école normale de Toulouse, chercheuse à l’Institut de Recherche Pédagogique. (tiré du blog http://multilingues-precoces.over-blog.com/)

Laisser un commentaire